fille.png
perron.png
arbre.png
arbre.png
fleur.png
RASSEMBLONS-NOUS !
oiseaux_01.png
oiseaux_02.png
logo_DC.png
place_St-Lambert.png
date.png
Liege.png
logo_DC.png
place_St-Lambert.png
date.png
Liege.png
Beau vélo de ravel
logo_DC.png
place_St-Lambert.png
date.png
Liege.png
logo_DC.png
place_St-Lambert.png
date.png
Liege.png
Concert gratuit de l’Opéra Royal de Wallonie avec la participation d’Alice on the Roof et de Suarez pour une chanson unique
photopresshd02.png
AOTR(c)Julie Calbert_4.jpg
2016, le rendez-vous de la citoyenneté
debout_Citoyen_logo.png
700 ans de la Paix de Fexhe
debout_Citoyen_logo.png

Journée «Debout citoyen !»

Samedi 10 septembre 2016 - Téléchargez le programme (pdf)

Le 10 septembre, geste d'engagement citoyen

Rassemblement citoyen.

En savoir plus

Opéra Royal de Wallonie, concert "Beau vélo de RAvEL"

Grand concert populaire sous la direction de Paolo Arrivabeni.

En savoir plus

Nuit de la liberté

Nuit du court-métrage avec projection de plein air sur écran géant.

En savoir plus

Restauration de la fresque de la paix de Fexhe

Inauguration de la fresque restaurée.

En savoir plus

Beau vélo de RAVeL

Une étape du Beau Vélo de RAVeL (20 Km), avec départ et arrivée place Saint-Lambert.

En savoir plus

Actualités

21 juin

 

700 ans de la Paix de Fexhe: week-end de reconstitutions historiques

Ce 18 juin 2016 marquait le 700ieme anniversaire de la Paix de Fexhe.

09 juin

 

Les lauréats du Prix de l'Ecrit Citoyen 2016

Ce "Prix de l'Ecrit Citoyen" est organisé par l’association culturelle « Les Horizons de la culture », avec le soutien du Département de l’Enseignement de la Province de Liège ainsi que du Centre d’Information Europe Direct de la Province de Liège.

21 avr

 

Journée citoyenne à l’Athénée provincial Guy LANG de Flémalle

Débattre avec une Ministre ou un avocat, slammer avec un rappeur, écouter le témoignage d’un papa: citoyenneté au programme des 900 élèves durant une journée entière

Repères historiques

Téléchargez notre dossier pédagogique De Traités en Traités (pdf)

  • 1066 - La Charte de Huy

    Après avoir été détruite lors d’actes de guerre (en 1051), Huy est rebâtie sous l’impulsion du Prince-Evêque de Liège, Théoduin. L’objectif est de faire de la cité mosane une place commerciale importante ainsi qu’un lieu fortifié. Les Bourgeois de la Ville vont apporter leur soutien financier. Ce qui va permettre la réalisation de cette œuvre et en remerciement le Prince-Evêque octroie, en août 1066, une « Charte de franchise » aux bourgeois de Huy. Cet acte constitue une première en Europe.

    Avec cette « Charte » Huy ne devient pas une ville totalement libre mais c’est le début d’un processus d’émancipation. Elle établit le statut juridique des habitants ainsi que les procédures pénales, civiles et commerciales. Les droits de justice évoquent, notamment, l’inviolabilité du domicile, la suppression du droit de vengeance et le droit d’asile.

  • 1316 - La Paix de Fexhe

    La Paix de Fexhe est considérée comme la Constitution du Pays de Liège. Octroyée par le Prince-Evêque Adolphe de la Marck, le 18 juin 1316, elle est signée par les représentants de tous les pouvoirs publics de la Principauté, les communautés voisines et de toutes les communes rurales. Dès lors, ce texte prend l’aspect d’une véritable charte constitutionnelle.

    Dans l’histoire de la Principauté de Liège, elle sera la base des libertés politiques en raison de la mise en place de différentes mesures de protections des citoyens. Il s’agit : de la suppression des jugements arbitraires, de la prestation de serment imposée aux magistrats ainsi que de la création d’une organisation de l’Etat en instaurant à côté du pouvoir exécutif un pourvoir législatif (émanation des différentes classes de la population).

    Le symbole de la Paix de Fexhe

  • 1906 - Première convention collective de travail à Verviers dans le textile

    Une convention collective de travail est un accord conclu entre un ou plusieurs organisations syndicales et une ou plusieurs organisations patronales. Cet accord détermine les relations collectives et individuelles comme les conditions de travail et de salaire entre « employeurs » et « travailleurs » au sein d’une entreprise ou d’un secteur.

    Tout cela a une origine qui se trouve à Verviers. Le 30 octobre 1906, après un conflit social de six semaines entre la Fédération des patrons du textile et la Confédération syndicale de Verviers, la première convention collective de travail, dans le secteur du textile, est signée. Ce compromis établit un équilibre entre le patronat et les syndicats en matière de droits et d’obligation. L’esprit de cette première convention initiera les grands principes de conciliation et de pacte social.

  • 1946 - Traité d’immigration belgo-italien

    Au lendemain de la Deuxième guerre mondiale, l’Europe se relève péniblement des conséquences du conflit. Il faut faire face aux nombreux défis dont ceux liés à l’économie. En Belgique, la main d’œuvre manque. Pour répondre à ce besoin, les gouvernements belges et italiens signent à Rome le 23 juin 1946 un protocole d’accord « minatori/carbone ».

    Afin de gagner « la bataille du charbon », l’accord prévoit l’envoi de 50.000 travailleurs italiens dans nos mines contre la fourniture à l’Italie de plusieurs millions de tonnes de charbon annuelles. La très grande majorité de ces travailleurs provient des régions déshéritées de la péninsule : Abruzzes, Pouilles, Sicile et Vénétie. Les conditions d’accueil, comme le logement, sont rudes pour ces immigrants. Les conditions de travail sont également âpres et conduiront à des drames. Ainsi, le 8 août 1956, la catastrophe du charbonnage de Marcinelle fit 262 victimes dont 136 Italiens.
    Conséquence, l’Italie suspendra l’émigration vers la Belgique. Cependant, de nouvelles convention bilatérales seront signées par la Belgique avec : l’Espagne, la Grèce, le Maroc, la Turquie, la Tunisie, l’Algérie, la Yougoslavie…

    Le protocole d'accord (pdf)

  • 1966 - Grève des femmes de la Fabrique Nationale de Herstal

    En 1957, le Traité de Rome était signé entre les six pays-fondateurs de la Communauté économique européenne. Il imposait, en son article 119, le principe d’égalité des rémunérations entre hommes et femmes pour un même travail. Toutefois, sur le terrain et dans les entreprises la réalité est tout autre.

    Le 16 février 1966, plus de 3000 ouvrières de la Fabrique nationale d’armes à Herstal décident spontanément d’arrêter le travail. Elles font grève pour dénoncer l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes. Une grève de femmes dont la portée universelle fut annonciatrice du féminisme des années ’70. Après 12 semaines de combat, une revalorisation salariale est obtenue. Cet évènement a changé l’Histoire : l’histoire du mouvement ouvrier, l’histoire du syndicalisme, l’histoire des femmes, l’évolution de notre société.

  • 1991 - Traité de Maastricht

    Le Traité de Rome qui instaure, en 1957, la Communauté économique européenne est considéré comme l’acte fondateur de la construction européenne. Mais, c’est le Traité de Maastricht, qui intégrera la notion de « Citoyenneté ». Ainsi, tout citoyen d’un des Etats membres de l’Union est un citoyen européen.

    Le Traité de Maastricht veut aller au-delà de l’établissement d’un marché commun. Certes, il instaure la mise sur pied d’un espace économique et monétaire mais il vise aussi la démocratisation de l’Union au travers, notamment, le renforcement du rôle du Parlement européen.

Contact

Partenaires